Programme de la saison 2017 / 2018

       


Dimanche 12 Novembre 2017, 16 H 30

Agoralys, Ercanscènes, Erquinghem-Lys

                       Compagnie MaelstrÖm Théâtre
 
                                                                      THEATRE
                                           "SURTOUT NE REGARDEZ PAS MON JARDIN" 

                                  avec Olivier Delgutte, piano et Amélie Delacroix, chant

Création, fantaisie barbare de Stéphane Guérin, mise en scène Violaine Debarge,
par les 18 comédiens de la troupe XXL du MAELSTRÖM THEATRE

                 


Que serait la Cerisaie de nos jours si elle voyait débarquer une centaine de migrants ? Et si Hamlet revenait, serait-il interné ? Ophélie aurait-elle été sauvée de la noyade par une brigade fluviale ? Roméo aurait-il un profil Facebook ? Dans Surtout ne regardez pas mon jardin, il flotte une atmosphère de fin du monde qui nous emmène jusqu’aux confins de la civilisation. Voilà celle que tout le monde appelle Madame et qui dirige d’une main de fer la luxueuse maison de famille « la cerisaie »
dont elle est la propriétaire.
En ce début d’été, alors que les vacanciers s’installent, un attentat est perpétré dans le village voisin.
Tous ces touristes aux noms étranges comme Roméo, Cordélia, Ania ou Horace, qui n’auraient jamais dû se rencontrer, vont devoir surmonter le pire des événements : vivre ensemble. Jeux de pouvoirs et jeux tout court, vaudeville ou tragédie shakespearienne, la comédie qui se joue ici ressemble à nos vies, à nos combats, à notre soif de connaître d’où l’on vient et où l’on va et quel en est le prix à payer. 


--------------------------------------------------


                                Programme Trilogie Flamenco 2017 (à télécharger en pdf)

                                 Vendredi 17 Novembre 2017, 20H30

                                                    salle André Wauquier, Saint André


                                             Toñi Fernandez


Toni Fernandez, chant
Amaria Angeles Gabaldon, danse
David Delgado ”Niño de la Fragua”, guitare
Manuel Moreno, percussions  

                   


Toñi Fernandez, chant Après avoir été invitée dans différentes peñas flamencas d’Andalousie, Toñi démarre sa véritable carrière en 2007. Elle fait partie de compagnies prestigieuses comme celles de Manuela Carrasco, Susana Lupiañez “La Lupi“ ou Rafael de Carmen. Elle travaille également avec le guitariste Juan Carmona, avant de devenir première chanteuse du Ballet español de Murcia pour la pièce « La Casa de Bernarda Alba », d’après Garcia Lorca. Sa carrière prend alors une dimension internationale : en 2009, elle remporte le premier prix de Cante au dixième Concurso de Jovenes Flamencos de la fédération de Séville puis en 2012 la prestigieuse Venencia Flamenca. Entre-temps, Toñi Fernández est devenue une “figure“ dans le monde flamenco. Dans sa voix résonnent les fameux « sonidos negros » (“sons noirs“) que recherchent tous les Flamencos. C’est un rayon de lumière qui nous rappelle qu’il existe aujourd’hui encore des artistes portant en eux-mêmes toute l’hérédité d’un peuple né pour chanter. Ce sont ces chanteurs qui nous montrent qu’avant la musique existaient le cri, la peur, l’angoisse, le drame, ou la joie… la vie en somme. (d’après Jerónimo Roldan).

Amaria Angeles Gabaldon, danse Amaria est une des plus merveilleuses danseuses du monde flamenco. Née à Séville elle travaille la danse avec des maîtres tels que Matilde Coral, Manolo Marín, Ziro, El Mimbre, Milagros Mengíbar, Manolete, Javier Latorre, Merche Esmeralda, Ana María Bueno, Eva Yerbabuena, Juana Amaya, Javier Cruz, Alejandro Granados and Belén Maya. Elle se produit dans tous les plus grands festivals tels que la Biennale de Flamenco de Séville, le Festival Jerez, la Biennale de la Danse de Lyon et de théâtres tels le Metropolitan à New York, le Teatro Maestranza à Séville, le Blue Note à Tokyo, le Tanzhaus à Düsseldorf, le Podium Mozaek à Amsterdam… et remporte les plus grandes distinctions du flamenco à travers le monde. Ce qui caractérise sa danse est d’abord un sens esthétique et naturel très poussé, plein de vérité et d’émotion qui rapproche beaucoup son style des expressions et de la liberté de la danse contemporaine.